14 Juillet – Perpignan

Pour ce vol de fin d’après-midi organisé le 14 Juillet Par Lionel Marti et l’équipe d’Aérofutur, nous avons décidé d’arriver la veille car 2h de convoyage + 1 vol de reconnaissance + 1 vol de démo, quand on peut éviter de tout cumuler le même jour, c’est mieux!

Survol de l’axe après le convoyage

Ambiance donnée dès l’arrivée, accueil très amical dans ce lieu où Adam a passé son « CRIA » l’an dernier

Repas partagé avec Lionel et Ella dans un restaurant sur la plage: excellent, rustique chic, on se serait crus en Floride!

Une bonne nuit là-dessus, les avions tranquillement hangarés chez Aerofutur

Et c’est le 14 Juillet: son défilé, sa Marseillaise, etc

Arrivée de « Jo », Georges Muzergues et son Sukhoï difficile à rouler, et pour cause, un pneu qui avait déjà tendance à se dégonfler à Brives, est arrivé pratiquement à plat. Suivi de Fred Chesneau en Extra biplace, et + tard Olivier Masurel, également en Extra mais monoplace.

Briefing par « Moul » de BleuCiel Airshow: sourire, sérieux, professionnalisme, rien ne manque pour que, même s’il s’agissait d’une « Fête Privée » sur invitation, tout soit réglé tip-top sur cet aéroport qui accueille des vols commerciaux, dont plusieurs lignes.


20 minutes avant de se préparer pour un petit vol d’entraînement, il a quand même fallu refuser à la maréchaussée de montrer des documents dont ils auraient pu prendre connaissance bien + tôt, tout en acceptant, naturellement, de les présenter avant le vol de démo… Première réaction du « chef »: « Et s’il vous arrivait quelque chose, alors… de toutes façons c’est juste une vérification documentaire! ». Puis, convaincu par notre sérieux et l’intervention de « Moul », il a abdiqué et ne s’est même pas remontré ensuite pour faire sa vérification. Moi qui l’attendais de pied ferme, j’ai presque été déçue!

Cela nous a donc permis de prendre quelques repères sur cet aéroport situé à 135 ft, sans problème particulier, mais où la très grande piste 15/33 et son non moins imposant taxi-way pourraient être source d’erreur quand on sait que l’axe de présentation était la 13/31.

Les invités commençaient à affluer

Il fallait tout-de-même jeter un oeil régulièrement à la météo qui annonçait des Cunimbs, « prob 30″… Juste 3 gouttes à peine ressenties et, quelques vols commerciaux + tard, nous assistions à la première démo, celle de Fred, bien jolie… Bon sang ne saurait mentir à cet ex-petit garçon devenu très grand (!) que j’ai connu lorsque je formais son père en Cap10 à Châteauroux. Puis Georges a démontré qu’il avait toujours cette super bonne main en nous faisant une très belle présentation du Sukhoî, suivie de celle d’Olivier, aussi bon en voltige académique q’en Free-Style (tous nos voeux t’accompagnent pour le prochain Championnat, Olivier!)

Nous avons alors fait un vol pré-crépusculaire, sans un poil de vent, sur la musique de Tannhäuser, toujours adaptée, surtout lorsque quelques nuages servent de toile de fond.

Avant le repas très sympa, AéroFutur, avec la participation de BleuCiel Airshow avait fait les choses bien car, pour clôturer, nous avons eu droit à un passage de la P.A.F (Bleu/Rouge…, toute remarque sur leur fumigène serait ce jour de très mauvais goût!), de retour d’une reconnaissance à Port-Barcarès pour un vol prévu le Dimanche à l’occasion d »Electro-beach » le 15 (même heure que la finale de foot…) suivi de l’atterrissage à Perpignan.

Retour tranquille le Dimanche matin par le cheminement VFR du bord de mer, survol d’Electra-Beach

Puis Cap au Nord ou presque, vers nos montagnes où nous nous sommes posés en début d’après-midi.

BRAVO AEROFUTUR!!!

7 Juillet 2018 – Grenoble Le Versoud

 

Arrivés au Versoud dès le Vendredi 6 Juillet après-midi pour prendre quelques repères le soir-même en vue du vol crépusculaire du lendemain, c’est avec plaisir  et émotion, que nous avons retrouvé des amis de longue date: René, Michel, Arnaud et tant d’autres…

J’ai profité de la présence des Swifts pour m’informer auprès d’eux des possibilités de la pose de leds, dont je rêve depuis longtemps!

Retour ensuite à l’hôtel en voiture (Merci Jean-Marie, DV adjoint!) car le bus prévu avait été remplacé par 3 coups de sifflets brefs, ce qui peut arriver, sauf que si je le mentionne, ce n’était que le début d’un chapelet de dérapages « logistiques » puisque le lendemain, nous avons attendu le bus… 65 minutes devant l’hôtel! Eric Bellinghery, DV pointu sur les horaires, a dû retarder d’une heure le briefing prévu à 10:00. Mais pour autant, nous n’étions pas au bout de nos peines car cet « Arlésien »  nous a largués, avec armes et bagages, à 25 minutes de marche de l’aérodrome, sous prétexte que son tonnage ne lui permettait pas de passer par le pont qui enjambe la voie ferrée parallèle à la piste.

A l’image du Colonel Bellinghery et de son équipe, nous allions apprendre au cours de ce briefing, précis, sérieux, que le Général Christian Vanduynslager représentait pour la dernière fois l’Armée de l’Air en tant que Commissaire Militaire. Vu l’histoire aéronautique familiale, nous nous reverrons certainement, et avec grand plaisir!

Suite à une invitation à déjeuner au stand VIP (délicate attention), où nous avons grignoté quelques petits fours en attendant un vrai déjeuner qui ne venait pas, Jacques Aboulin, meneur d’hommes s’il en est, était prêt à organiser une mutinerie chez les pilotes

Par miracle, les choses ont fini par bouger et nous avons finalement pu nous sustenter avant les vols d’un après-midi qui allait s’avérer très chaud. Le public, tenu en haleine par Philippe Chetail, était déjà arrivé très nombreux.

Face au St Eynard, nous allions assister à de super démos: toutes les mentionner serait impossible… Mais je garderai les belles images

des WIPS, suivant comme un seul homme le Colonel Michel Blanc: superbe exemple de discipline dans le cadre d’un Aéro-Club:

du Flamant magnifiquement présenté par Claude Luquet

des « Ptérodactyl » tchèques qui ont « mis le feu » avec Edmond Salis sous l’oeil perplexe de l’administration:

de la très professionnelle et émouvante démo de wingwalking de Daniele del Buono, sur les ailes du Stearman rose d’Aviation 46, qui m’a rappelé une remarque de Gabin, mon petit-fils « mais comment elle fait pour piloter en même temps »? Une question naïve mais qui correspond finalement à ce que bon nombre de spectateurs doivent penser en oubliant qu’aux commandes, il y a son mari, Emiliano, voltigeur Suisse de niveau international, ceci explique cela…

A propos de la Suisse, Bravo les Dewoitine pilotés par Paul Misteli et Laurent Calame:

Chapeau, l’Avenger piloté par Laurent Calame qui, la veille encore, était coincé à Annemasse à la suite d’un déjantage de roue, réparé en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, par une équipe Suisse hyper efficace sous la direction de CX, « réfugié » mécanique en Helvétie!

Jacques Aboulin, comme à l’accoutumée, allait sauter du T6 Zéro d’AéroRétro au Stearmann en passant par la case voltige planeur… un oiseau!

La patrouille « Carnet de Vol »:

Catherine Maunoury qui devait voler avec Aude Lemordant (retenue aux Chts de France où elle allait remporter un nouveau titre) a vaillamment repris ses repères en Extra, pour un programme de Free Style

Avant le vol du soir, nous avons donc volé en plein jour à la verticale de cet aérodrome où j’ai passé beaucoup d’heures d’instruction en Cap10, du temps de ma période « saltimbanque ».

Préparation du vol: « musique CAPTENS » sur fond de musique des « Satin Doll Sisters »!

https://photos.google.com/share/AF1QipPg49tcm35axOrlR61aVoSmrPk9z7aQQ_c-e6a1hTO5I15OKn-HATPAoAafMkZBkA/photo/AF1QipM34jio5Peh7mnjFTdGwYFxSVECpD919-1S0lgZ?key=TTdKNmNDS2U0dklaUTBWY1gwZmQyS3VRaTV0Y0NR

Je me suis fait ensuite « happer » par « Télégrenoble » pour une courte itw dont voici le lien: http://www.telegrenoble.net/replay/reportage_59/reportage-le-grenoble-air-show-2018-vous-fait-voltiger_x6o27af.html

L’entr’acte était rythmé par les « Satin Doll Sisters », 4 chanteuses très stylées qui se sont donné pour vocation de rappeler le rôle discret mais essentiel, des femmes qui redonnaient espoir et joie de vivre aux troupes en guerre au temps du Vietnam.

Comme toujours, la démo des Mirages « Couteau Delta » était à couper le souffle:

Et, bouquet, mais non final, la Patrouille de France, magique dans cette vallée de l’Isère.

Comme souvent, après leur passage, on aurait pu avoir l’impression que la foule se dispersait… Moment privilégié pour faire des photos avec de jeunes fans qui, peut-être, un jour, se souviendront…

Mais non, sous le soleil de plomb, certains se mettaient tout simplement à l’ombre, en stand-by pour la suite: les vols crépusculaires, dans un ciel du soir étrenné par la Breitling Jet Team, toujours au top.

Suivie par Jacques en planeur, qui ne voulait plus redescendre alors qu’on était au point d’attente!

Et par nos 2 Caps 10 sur la musique de l’ouverture de Tannhaüser:

https://www.facebook.com/anne.volpi.7/videos/10217141656079706/

Pour finir par une très belle démo des Swifts, excellents, qui ont mis des étoiles, et dans le ciel, et dans les yeux des spectateurs!

Cette fantastique journée aéronautique s’est terminée en musique (A nouveau Merci les « Satin Doll Sisters »), autour d’un buffet où nous avons pu retrouver les copains croisés dans la journée.

Le bus prévu n’étant à nouveau pas au RV, ce fut cette fois grâce à Serge Blanc, qu’on a pu rapatrier l’hôtel!

Après une bonne nuit aux « 3 Roses », départ le Dimanche 8 au matin: toujours un brin de nostalgie de voir tous ces beaux avions repartir vers tous les horizons de France et de Suisse.

Merci à la fantastique équipe au sol: Jean-Philippe et toute sa bande, accompagnés d’Elisabeth, jeune femme discrète et omniprésente, dont on allait apprendre – après l’avoir vue organiser la distribution d’Avgas – qu’elle était tout simplement chef-pilote d’une Sté aéronautique spécialisée dans le transport d’organes et les Evasans… Fly safe and well, young Lady!

Merci à Quentin « French Airshow TV », Anne, Shane, Catherine, pour vos magnifiques photos et films! Vous savez bien que, sans vous, sans vos images, tout cela risquerait de se mêler dans nos mémoires à d’autres vols, sous d’autres cieux…