Darrois

Darois

Croisement. Dijon en toile de fond.

F-BXHE en courte finale, soleil couchant. Cartouche Doré, Spitfire, Sea Fury, Stearman, Falco, et monoplaces du Championnat de France en guise de balises. Il y a pire.

30.000 Spectateurs dont 800 écoliers en 5 jours. Entouré d’un Aéroclub exemplaire, et d’entreprises locales ouvertes et innovantes, Monsieur le Maire de Darois promet de refaire. Encore et encore. Comme a Lille. Rassurant que certains élus comprennent que l’aviation est génératrice non seulement de rêves, mais d’emplois. (Allo, Allo… Annecy Olympique?)

 

 

Dr. Christine Génin — ex multiple championne du Monde et de d’Europe — actuelle Directrice Technique de Dijon Voltige — et Marianne après le vol de CAPTENS qui clôtura le meeting.

 

Lille

Bonne Publicité, belle météo, belle réussite: plus de 25,000 spectateurs. Certaines villes aiment et apprécient les avions.

 

Marianne et le CAP 232 de son amie Diana Britten, elle aussi ex Internationale de Voltige

Haut de Barrique

Fin de Barrique en Patrouille Serrée…. en place pour Renversement en « Finger Tips »

Marianne fini la boucle, Adam debute le Retablissement Tombé

CAPTENS plonge sur le hangar de Olivier Maes, guru du meeting et grand amoureux des belles choses volantes et roulantes.

Adam ferme le haut du « Coeur » de CAPTENS.

 

 

Lausanne

 

Le soleil après le vent et la pluie: une météo largement méritée par la superbe équipe organisatrice du Centenaire de l’Aérodrome de la Blécherette à Lausanne.
 
Aux ordres de Daniel Koblet dont nul n’oserait contester le professionnalisme et le charisme, et sous les yeux ravis de dizaines de milliers de spectateurs, deux  jours où un nombre impressionnant d’avions ont décollé de cette étroite  piste en dur encastrée dans la ville. Tant d’avions se sont partagés le ciel qu’il est impossible de les nommer tous. Parmi les plus marquants, le Catalina, les deux rarissimes C-3605, le Spit, le SeaFury, 2 superbes SukhoÎ, l’Avenger, le Sky, les T6 et Zéro en spectacle « Tora/Tora », « Tante Ju », des Yaks divers et variés, y compris la patrouille des 3 Roumains, les sémillants Royal Falcon Jordaniens, les Pionneers, les Reva, le Bronco, le T28, des Bücker, les Breitling Wingwalkers, mais aussi le Super Puma et l’incroyable planeur Fox en voltige crépusculaire.
 
L’ensemble orchestré au sol par des starters/parkeurs super-pro au look volontairement cocasse, venus de loin parfois – Merci Grincheux, Max, Dormeur & Co! -: votre vigilance, votre sourire, furent un incontestable + avant le décollage de cette piste en dur et en pente, comme « photoshoppée » en proche banlieue de Lausanne, magnifique cité aux pieds dans l’eau, dont les habitants, lors d’une votation populaire en 1992, réalisant que ce terrain faisait honneur non seulement à leur passé, mais aussi à leur avenir, ont voté contre l’avis de la municipalité pour le maintien de « leur » aérodrome.
 
Le commentaire était assuré par Ivan Hairon et Rémy Paque, les coulisses gérées par un imposant groupe de bénévoles, souvent issus de l’AMPA, sous l’oeil omniprésent de Charly Trachsel, directeur de la manifestation, et de Marie Schenk qui, depuis des mois, n’a ménagé ni son temps ni son jeune enthousiasme pour que cette grande fête soit un exemple de la perfection Suisse: synchronisation, maîtrise du risque, service ++. Quel exemple pour la France voisine, si proche et si étrangère à toutes ces bonnes manières…

Samedi

Dimanche

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/31787895