Un Coeur pour « Glisse-en-Coeur », 24 Mars

Comme tous les ans lorsque la météo le permet (sauf l’an dernier où les avions étaient dans un conteneur sur un train entre l’Allemagne et la Chine!), nous avons le plaisir d’offrir un « Coeur » dans le ciel à cette sympathique manifestation organisée par le Grand-Bornand. BRAVO pour leur enthousiasme et la réussite de l’opération!

La météo prévue pour la clôture étant très aléatoire, nous avons choisi de voler pour le début de la course; tout s’y prêtait: le soleil, pas de vent, et dans le Piper, au-dessus du Col de la Colombière, un équipage de choc pour prendre, pour une fois, une image du « Coeur » vue du ciel. Mais cela fait l’objet de l’Article suivant…

Voici un lien pour le voir « en mouvement »: https://www.facebook.com/marie.fay.923/videos/10215717416835599/UzpfSTEyNzI1Mjc1NzE6MTAyMTU3MzE4NDkxMTA1Mzk/

     

Démo à Risoul fin Février

 

Finalement, la prévi étant aléatoire ++ pour réaliser ce vol loin d’Annecy, en hiver, en fin d’après-midi…, nous avons choisi d’annuler notre participation. Dommage!

http://www.laprovence.com/article/sorties-loisirs/4854701/risoul-airshow-portrait-dune-femme-qui-pilote-sa-vie-comme-son-avion.html

Risoul Airshow : Portrait d’une femme qui pilote sa vie comme son avion
Risoul
Montagne - Risoul Airshow : Portrait d'une femme qui pilote sa vie comme son avion

Marianne Shaw : une femme d’exception

Moment privilégié du meeting aérien RisoulAirShow qui aura lieu mardi avec le duo de voltige des époux Marianne et Adam Shaw. Marianne Shaw et Adam Shaw sont dans le milieu de la voltige des champions reconnus et respectés. Couple aussi à la ville, ils présenteront à l’occasion du meeting un duo de voltige, exercice à haut risque, mais temps fort du programme.

Marianne Shaw tombe par hasard, même si elle considère qu’il n’y a pas de hasard, dans le monde de l’aéronautique. A 16 ans elle gagne une compétition de ski avec un baptême de l’air à la clé… Qu’elle a à peine envie de faire… Sans moyen financier, la jeune professeur d’allemand, qui n’a pas encore 20 ans, consacre ses premiers émoluments à se payer des heures de vols. Il y a pour elle quelque chose d’assez naturel et d’instinctif dans la conduite de l’avion, si bien que les choses s’enchaînent assez logiquement : tour de France des jeunes pilotes en 1970, elle devient instructeur en 1973 et pilote professionnelle en 1974. Mais ce qui lui tient à cœur c’est avant tout la voltige, cet univers de liberté et de maitrise au bord d’un grand frisson apprivoisé. En 1976 elle est instructeur Voltige, en 1978 elle obtient sa qualification montagne puis elle engrange un palmarès inégalé et peut être inégalable. 17 médailles en championnats du monde et d’Europe.

Elle mène tout de front, sa famille et ses enfants Caroline et Julie. Elle écrit aussi avec la sortie d’un livre en 1996 « Jeudi 12, Une Vie à l’Envers » qui sonne comme les prémices d’une philosophie de la vie qu’elle élabore à partir de son incroyable vécu.

Du pilotage au coaching de vie : il n’y a pas d’espace

Comme une maxime des valeurs premières qu’elle s’est fixée à elle-même, on peut lire sur son site internet : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles – ainsi parlait Sénèque – Osez utiliser vos ailes, une thérapie pour piloter votre vie ». Marianne Shaw s’est désormais tournée vers les autres et elle apporte sa force et ses convictions dans l’accompagnement. Boulimique de curiosité et de connaissances nouvelles, elle investit le champ du coaching, de la PNL, de l’hypnose et bien d’autres techniques encore pour rajouter des cordes à un arc déjà bien rempli.
La voilà aujourd’hui aux services des personnes, et du collectif mais pour elle rien n’est incompatible et elle tire de ses expériences autant de sources de partages.

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2018/01/30/un-meeting-aerien-de-haut-vol

Il s’agira d’une animation de haut vol. Un show rare dans une station de ski. Plusieurs avions vont se succéder dans le ciel risoulin pour réaliser des figures spectaculaires, pendant environ une heure. Le speaker du salon du Bourget est invité pour l’occasion afin d’expliquer au sol les différentes figures.

Le rendez-vous est fixé sur le front de neige et à la pointe de Razis, afin de vivre ce meeting hors normes le 27 février à partir de 16 h 45. Enfin, la très célèbre Patrouille de France viendra saluer les spectateurs.

Des avions différents participeront à la démonstration.

Le Piper 19 : ouverture

Ce petit avion d’entraînement est dans la lignée de ces ancêtres qui ont vu le jour sous l’impulsion de William Thomas Piper constructeur américain du début du siècle dernier. Ce P19 (le PA19 fait 90 CV) date de la Seconde Guerre mondiale. Il est pratique, agile, vole à faible vitesse. Il ouvrira le meeting pour une montée en puissance.

Le Bronco : démonstration à basse altitude

Le Bronco est un avion d’attaque au sol, de reconnaissance et de guidage d’artillerie conçu par la firme North American dans les années 1960. Il a participé, entre autres, à la guerre du Vietnam et à la lutte contre les narcotrafiquants en Colombie jusqu’en 2015. L’avion bipoutre est propulsé par deux turbines de 668 ch. Imposant, puissant, maniable, il évoluera au plus près du public. Reconnaissable à son empennage arrière en “V” (dit “papillon”), il a été fabriqué à un millier d’exemplaires et utilisé par une vingtaine de pays. Cet avion de chasse jouit d’une qualité aérodynamique exceptionnelle, son pilote pourra en quelques secondes seulement prendre 1 000 mètres d’altitude à plus de 600 km/h pour effectuer des évolutions et lâcher des panaches de fumigènes.

Le Mudry CAP 10 : duo de voltige

Le CAP 10 est équipé d’un système d’injection alimenté pour le vol dos ainsi qu’un système de lubrification lui aussi adapté au vol dos. De fait, la seule limite en vol dos est celle du pilote. Marianne Shaw et Adam Shaw sont dans le milieu de la voltige des champions reconnus et respectés. Couple aussi à la ville, ils présenteront à l’occasion du meeting un duo de voltige, exercice à haut risque, mais temps fort du programme.

Le SWiFT S1 : le ballet poétique et musical

Le Swift S-1 est un planeur monoplace avec train d’atterrissage rétractable. C’est un avion de haute performance en voltige. À bord Daniel Serres champion du monde de voltige en planeur proposera un ballet musical en vol. Il sera à la manœuvre pour cette chorégraphie lente et colorée.

Alphajet : la Patrouille de France en guise de bouquet final

Cinq avions ont jalonné l’histoire de la Patrouille de France et son rayonnement dans le monde. L’Alphajet succède au Fouga Magister, tous deux présents sur le meeting. La Patrouille de France est composée de huit avions dirigés par un leader. Elle assurera la partie finale du show, avec plusieurs passages au-dessus de Risoul et lâcher de fumigène.